By

International Motor Show : Racing spirit

IMG_3667

La compétition est l’essence même de l’International Motor Show qui portait d’ailleurs le nom d’Euro Racing Show » dans le passé. Rien d’illogique donc à ce que la majorité des voitures exposées soient des voitures de course.

Comme je le disais précédemment, la plupart des disciplines étaient représentées.

 

 

 

IMG_3663

Une des stars du salon était cette BMW officielle, pilotée en DTM par Marco Wittmann (élu « rookie of the year ») et aux couleurs de la marque de montre ICE Watch qui s’investit auprès de BMW et dont l’engagement qui se poursuit en 2014.

Le DTM et le championnat GT japonais ont mis en commun leur règlement, ce qui permettra à des équipes de pouvoir aller se confronter sur d’autres territoires et donne une variété plus grand au plateau.

 

 

IMG_3671

Superbe sous tous les angles, on peut rester longtemps à la détailler. Malheureusement, les vitres teintées empêchaient de voir l’intérieur, quant au moteur, je ne suis même pas sur qu’il y en avait un.

 

 

 

 

IMG_3573

Je ne sais pas si cela vous a choqué mais il est étonnant de constater la présence d’une plaque d’immatriculation sur cette Aston Martin de course.

Les anglais ont la chance de pouvoir rouler avec à peu près n’importe quoi sur la route.

 

 

 

 

IMG_3386

On regrettera en cette année anniversaire pour la marque de ne pas avoir pu profiter des Aston Martin officielles du Mans, d’autant que l’édition 2013 en comptait une petite dizaine toutes catégories confondues.

 

 

 

IMG_3586

Juste en face du stand Aston Martin, trônait la superbe Mustang FR500 du Team Marc VDS.

 

 

 

IMG_3383

A côté d’elle, une star du drift…

 

 

 

IMG_3340

Autre star du salon, et non des moindres : La Toyota TS030 qui a couru les 24H du Mans cette année et qui est venu bousculer un peu l’hégémonie Audi.

 

 

IMG_3341

C’est toujours un plaisir de pouvoir approcher ces voitures et de pouvoir observer combien les ingénieurs se donnent du mal (même si ils sont aujourd’hui bien assistés par l’informatique).

Notez la technologie utilisée pour l’éclairage. Les phares de série de demain utiliseront certainement de telle système.

Petite anecdote à ce sujet : Vous savez que les 24h du Mans a été la première course à se courir de nuit. En 1922 lorsque ces messieurs Coquille, Rudge-Whitworth et Faroux imaginèrent cette course, ils partirent du constat simple que l’éclairage des voitures de série de l’époque nécessitait de réelles avancées. En imposant la course de nuit, les organisateurs espéraient que les compétiteurs trouveraient des solutions qui deviendraient, par la suite,  applicables sur route. Merci à eux…^^

 

 

 

 

 

IMG_3718 IMG_3706 IMG_3709

Plus d’un visiteur est resté bouche bée devant ce prototype LMP1 qui, de surcroît, n’était pas entouré par un cordon de sécurité comme c’est souvent le cas.

 

 

 

IMG_3579

Endurance toujours, un revendeur exposait cette pièce de calandre d’Audi R8 des 24H du Nürbürgring. On trouverait volontiers une place dans le garage pour elle… non?

 

 

 

IMG_3323

Peu de sponsors, mais une super gueule pour cette Porsche GT3 R de course.

 

 

IMG_3321 IMG_3318

Beau profil également…. Je veux bien ces jantes su ma voiture.

 

 

 

IMG_3319 IMG_3316

Curbstone, organisateur de trackdays, exposait cette Ferrari 458 Italia particulièrement agréable à l’oeil.

 

 

 

IMG_3309

Vous l’avez déjà vu, Opel proposait cette Astra de course.

 

 

IMG_3275

Cette clio RS évolue en Belgique.

 

 

IMG_3346

Fan de moteur rotatif, j’étais particulièrement content de pouvoir trouver cette Mazda du BTCS (championnat de voiture de tourisme belge). La Belgique est donc un des rares pays à autoriser les moteur Wankel en course, en effet depuis la victoire de Mazda au Mans en 1991, cette architecture avait été bannie par la FIA et bien d’autres fédérations nationales. Il faudra vraiment qu’on la voit sur circuit.

 

 

 

IMG_3349

Elle est l’oeuvre d’un concessionnaire flamand, supporté par Mazda Belgique dans sa démarche.

 

 

IMG_3351

Elle est donc motorisée par un moteur rotatif de course : le 20B PP (peripheral port) issu des RX8 qui évoluaient jusque l’année dernière aux USA en championnat IMSA et qui gagnaient presque tout.

Patrick Dempsey, l’acteur de Grey’s Anatomy, était d’ailleurs propriétaire d’un des teams qui faisaient gagner ces Mazda.

La marque continue son engagement outre atlantique avec des Mazda 6 ….diesel…

Le moteur de cette Mazda 3 est donc fourni par les américains.

 

 

 

 

IMG_3717

 

Si vous ne connaissez pas sa sonorité particulière, je vous conseille cette video :

 

 

 

IMG_3358

Le salon comptait beaucoup de voitures d’écoles de pilotage, d’organisateurs de trackdays et autres gentlemen drivers.

 

 

IMG_3392 IMG_3444 IMG_3442

Des VWs Coccinelle de la Fun Cup, si elles n’ont plus grand chose à voir avec les cox que l’on connait, elles en gardent au moins l’aspect extérieur.

La Fun Cup s’avère être une formule intéressante et peu coûteuse pour se lancer en compétition.

 

 

IMG_3449

Cette monoplace était la seule du salon.

 

IMG_3450 IMG_3440

Quand deux mondes se retrouvent. Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse.

Dauphine ou Lotus, peu importe.

 

 

 

IMG_3542

Le dragster était presque absent de l’IMS. Heureusement, même si elle peut être utilisée sur circuit,  cette Corvette C4 Biturbo pouvait combler les passionnés 1/4 de miles.

 

 

 

IMG_3545 IMG_3546

Le refroidissment semble avoir particulièrement été travaillé même si le fin museau de la Corvette ne permet pas de faire de miracle.

 

 

IMG_3547

En tout cas, le montage est soigné.

 

 

 

IMG_3447

Cette mini exposition Renault Sport nous amène tout droit vers le rallye dont Renault a été par le passé un grand acteur.

 

 

 

IMG_3445

Cette R5 Maxi nous ramène une trentaine d’année en arrière a une époque où rallye et drift se conjuguaient à la perfection. Je vois encore ces virage pris par Jean Ragnotti avec une maîtrise qui ferait pâlir bien des drifteurs actuels.

 

 

 

IMG_3675

Autre icône du rallye, la Lancia Stratos était comme un OVNI.

 

 

IMG_3680

Le sponsor Alitalia (compagnie d’aviation) ne s’y est pas trompé. C’est bien d’un cockpit qu’il s’agit.

 

 

 

IMG_3679

Ce stand réunissait des légendes du rallye, la Fiat 131 Abarth a gagné 18 courses en championnat du monde entre 1976 et 1981. Elle fût championne du monde en 1977, 1978 et 1980. Plutôt pas mal pour cette berline qui n’a, initialement, rien d’une sportive.

 

 

 

IMG_3674

L’Opel Ascona 400 Rothmans s’est également illustrées au début des années 80 et fût la dernière propulsion a gagner en championnat du Monde avant l’arrivée des Audi Quattro.

Elle a été entre autre piloté par un certain Ari Vatanen…

 

 

IMG_3685

Celle qui a certainement le plus marqué les années 1980 dans le sport automobile avec les 205 T16, s’est bien l’Audi coupé Quattro.  C’était alors l’apogée de l’excès dans le rallye avec le groupe B qui a amené les constructeurs à se surpasser dans une chasse à la puissance vite ré-freinée par les autorités.

 

 

IMG_3683

Le son caractéristique du 5 cylindres en ligne turbo de chez Audi hante encore bien des esprits à ce jour.

 

 

IMG_3661

Citroën présentait ici des DS3 de rallye. Ce ne sont pas des WRC mais elles demeurent très belles et bien finies.

 

 

IMG_3658

Il est possible de profiter de cette version R5 de la DS3. Qu’est ce le nom R5 vient faire sur une Citroën??? Rien de commercial, il s’agit d’une nouvelle catégorie en rallye qui prenait effet en 2013.

Les catégories R (R1, R2…) ont été lancées en 2008 en vue d’une réduction des coûts. La R5 est donc la dernière née de cette série .

 

IMG_3660

Elle semble relativement proche de la DS3 WRC mais n’ayant pas pu approcher de trop prêt, il est difficile de connaître les spécifications autrement qu’en étudiant le règlement technique de la FIA a ce sujet.

 

 

 

IMG_3554

A quelques pas de là, on pouvait voir des voitures de rallye évoluant dans les championnats locaux.

 

 

IMG_3560

Mini avait fourni à l’un de ses concessionnaires présents, la Mini WRC de 2012.

 

 

IMG_3568

voilà qui change de ton quant au niveau de finition et de préparation.

 

 

IMG_3564

Fan de ce matériau noble qu’est le carbone, je suis resté en admiration devant cet aileron pendant quelques minutes. Une pièce de toute beauté lorsqu’elle est comme ici créée dans un but purement aérodynamique.

 

 

IMG_3369 IMG_3371 IMG_3373 IMG_3375

Les passionnés de karting ont pu apprécier ce stand dédié, et proposant tout l’équipement nécessaire pour cette discipline.

 

 

IMG_3336

Passons maintenant au drift. Discipline montante dans le sport automobile, on ne pouvait, sur l’IMS 2013, que constater combien elle prend de plus en plus de place dans le cœur des passionnés.

 

 

 

IMG_3702

Si cette Toyota AE86 de rallye apparaît dans la section drift c’est  bien parce qu’elle est devenue une des voitures les plus prisées dans cette discipline. Le Japon ayant bien évidemment sa part de responsabilité dans cet engouement. Pont rigide, autobloquant, poids réduit et moteur 1600 rageur ont contribué à ce succès. Ce dernier a été exacerbé par les jeux vidéo et un manga bien connu des drifteurs (Initial D).

 

 

 

 

IMG_3727

Assez peu courante dans la planète drift, Mercedes a pourtant tout ce qu’il faut pour, à commencer par une riche gamme de voitures propulsion.

 

 

 

IMG_3721

BMW à l’inverse est partout dans le drift. Si les japonais ont les Toyota Ae86 et Nissan 200SX, les européens ont les Série 3 et série 5. La raison de cet état de fait est simple ; les BMW sont particulièrement courantes, les anciennes générations sont abordables, elles ont fait leurs preuves en compétition mais par dessus tout, les BMW sont de véritables LEGO… tout ou presque s’adapte d’un modèle à l’autre sans modifications coûteuses. Le différentiel autobloquant par exemple, vous  n’en avez pas? Qu’à cela ne tienne, les versions sports et les breaks de la marque en avaient presque tous.

Les moteurs, principalement des 6 en ligne : si vous prenez des  blocs d’une  même génération, il s’interchangent sans rien modifier.

Vous l’aurez compris tout est réuni pour en faire le jouet idéal.

 

 

 

IMG_3595

Les pilotes du Team Falken (marque de pneumatiques de plus en plus présente) faisaient le show sur l’IMS.

Ils proposaient également des baptêmes de drift.

 

 

IMG_3600

V8 de M5 dans une série 3 E30…voilà un swap qui s’avère payant en drift, amenant couple, puissance et réponse à l’accélération.

 

 

 

IMG_3381 IMG_3657

La star du salon côté drift, c’est bien évidemment elle. La Ford Mustang RTR de Vaugh Gittin, le talentueux champion de Formula D.

 

 

IMG_3651

Cette « Stang » était sur place pour une raison assez simple, Vaugh Gittin est venu en Europe pour participer en tant qu’invité au Monster Gymkhana Grid.

La voiture étant sur le sol européen, elle peut être exposée sur les salons en attendant un éventuel retour. En effet, il se laisse dire, qu’elle pourrait rester en Europe afin de servir lors des participations ou démonstrations du pilote américain.

 

 

 

IMG_3650

L’intérieur est dépouillé mais d’une finition superbe.

Le niveau de médiatisation et la professionnalisation du Formula D amènent les teams a faire des voitures très propres (les nombreux sponsors y aident fortement).

Espérons qu’il en sera de même chez nous. Ce dont je suis persuadé vu le travail abattu par l’équipe de l’organisation du Championnat de France de Drift pour professionnaliser et médiatiser la discipline.

 

 

 

 

IMG_3570

Pas d’extravagance dans ce compartiment moteur, un gros V8 avec 2 gros poumons pour filtrer l’air. Simple mais efficace.

 

 

IMG_3423

 

Pour finir, Land Rover exposait ce Range de rallye raid. passé un peu inaperçu, il n’était pas mis en avant. La discipline est depuis quelques années en perte de vitesse au niveau médiatique, en France.

Le Dakar, parti en Amérique du sud mais également la couverture télé qui s’en est allée vers une chaîne de la TNT ont contribué à ce déclin.

 

Ca y est, vous avez pu faire une visite presque complète de l’IMS.

Ne nous restera plus qu’à nous attarder sur les motos avec une superbe exposition de moto du championnat du monde Superbike à suivre dans quelques jours.

D’ici là bonne lecture, bon week end.

 

See you soon

JB

 

One Response to International Motor Show : Racing spirit

  1. ttrik says:

    et bien voilà un salon à noter …..

    les « groupe B », magique.!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*